Lettre ouverte à l'ambassadeur du Rwanda en France

Publié le par Kanyarwanda

Lettre ouverte à l'ambassadeur du Rwanda en France

Lettre ouverte à S.E.M. Jacques Kabale, Ambassadeur de la République du Rwanda en France et Délégué Permanent à l’UNESCO, suite à la newsletter Numéro Spécial 20ème Commémoration du Génocide perpétré contre les Tutsi du Rwanda.

Monsieur l’ambassadeur Kabale,

En tant que rwandais, il est de mon devoir de réagir et donner mon avis sur certains points que vous avez évoqué lors de votre intervention à l’UNESCO. Je reviens en particulier sur l’appellation et les chiffres concernant le génocide contre les tutsis avancés dans votre newsletter spéciale commémoration.

1- L’appellation des génocides rwandais

Lors de votre locution vous dites, je cite : « A cet égard, il est nécessaire d'être précis lorsque le mot génocide est utilisé parce qu'aucune ambiguïté n'est permise dans ce domaine. Or, les termes « génocide au Rwanda, génocide rwandais », ne reflètent pas la réalité du génocide perpétré contre les Tutsi. 20 ans après, alors que toute la vérité de cette tragédie a été établie, il est surprenant que les termes « génocide contre les Tutsi, génocide des tutsi, génocide perpétré contre les Tutsi » soient difficile à dire, à exprimer. La formulation doit être claire et sans ambigüité ».

L’appellation «génocide rwandais » à été remplacée par « génocide contre les tutsis » dans la constitution rwandaise. J’admets que le terme « génocide rwandais » était ambigüe même si le terme « génocide contre les tutsis » reste imprécise et reflète une demi-vérité du drame rwandais. Par ailleurs cette appellation laisse la place à la reconnaissance et appellation du « génocide commis par le FPR (dont vous êtes serviteur) contre les Hutus ». Pour être correct et non ambigu, il conviendrait d’utiliser les termes « GENOCIDES RWANDAIS » ou « GENOCIDE COMMIS PAR LES HUTUS CONTRE LES TUTSIS et GENOCIDE COMMIS PAR LE FPR (LES TUTSIS) CONTRE LES HUTUS ». Il est important d’être précis et juste quand on s’adresse à l’UNESCO qui est connue pour être l’organisation « intellectuelle » des Nations Unies.

Lors de votre allocution vous prétendez que toute la vérité de cette tragédie a été établie, or à ce jour où tout le monde reconnait que l’attentant contre le Falcon-50 qui a coûté la vie aux présidents Habyarimana du Rwanda et Ntaryamira du Burundi a été l’élément déclencheur du drame rwandais. Mais comment osez-vous dire que toute la vérité de cette tragédie a été établie alors que après 20 ans les enquêtes sérieuses et mandant d’arrêt internationaux contre les terroristes qui ont commis cet attentant ont été étouffés.

2- Les chiffres concernant le génocide contre les Tutsis

Dans votre discours, vous soutenez qu’il ya eu 1.074.016 morts, 600 000 femmes violées, 50 000 veuves, 75 000 orphelins, 300 000 personnes handicapées sur une population de 6,5 millions d’habitants. Ce qui fait un total de 2. 099. 016 victimes sans compter les rescapés dont vous avez ignoré sciemment le nombre. Mais les chiffres présentés sont suffisants pour démasquer un mensonge sans nom. En 1994, la population rwandaise était constituée par 85% d’Hutus, 14% de Tutsis et 1% de Twas. Cela veut dire qu’il y’avait 910. 000 tutsis au Rwanda.

Mr l’ambassadeur Kabale, si vous ne nous prenez pas pour des idiots, pouvez vous expliquer comment peut-on faire 2. 099. 016 de victimes sur 910 000 personnes. D’après vos chiffres, il n’ya eu aucun rescapé. C’est scandaleux et irrespectueux envers les victimes et les rescapés du génocide des Tutsis. En essayant de gonfler le nombre de victimes, vous profanez vous-même la mémoire des victimes du génocide des tutsis. En soutenant qu’il n’ya eu que de génocide des tutsis au Rwanda, vous rendez la mémoire et la justice impossible dans notre pays.

Après 20 ans ou plutôt 24 ans (car les génocides rwandais ont commencé en 1990), il serait temps de réfléchir sur le Rwanda que l’on va laisser aux jeunes générations. Le moment est opportun d’arrêter les surenchères et la commercialisation de la douleur des victimes et rescapés du génocide contre les Tutsis. Chaque jour qui passe, est une occasion manquée par chaque rwandais qui aime son pays et son peuple pour dénoncer aussi le génocide contre les Hutus et réclamer la justice pour ses victimes et rescapés.

En fin, comme il est quasiment impossible de ne pas remarquer la liste, avec photos à l’appui des personnalités politiques et du milieu associatif présentés dans votre newsletter ; la question est : « toutes ces personnalités adhèrent-ils à votre thèse » ?

Vive le Rwanda, Vives les Rwandais !

KANYARWANDA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article